Lorsqu'un salarié est absent de manière prolongée ou répétée pour maladie, l'employeur peut envisager un licenciement motivé par les perturbations causées par cette absence dans le bon fonctionnement de l'entreprise, nécessitant le remplacement définitif de l'intéressé.

Ce licenciement n'est pas possible lorsque les absences du salarié résultent du comportement fautif de l'employeur.

La Cour de cassation a par exemple jugé infondé le licenciement d'un salarié dont l’absence prolongée était la conséquence du harcèlement moral qu’il avait subi ou d’un salarié absent en raison d’une situation de surcharge de travail ayant conduit à son épuisement professionnel, et caractérisant un manquement de l’employeur à son obligation de sécurité. 

Source : EFL

Cabinet-Eliot-840x150-bandeau