Les mesures préparatoires au licenciement sont prohibées pendant le congé de maternité. Ainsi, par exemple, l'employeur ne peut pas recruter un autre salarié pendant le congé maternité pour remplacer définitivement la salariée en congé.

En revanche, le congé de maternité ne peut pas faire obstacle à l’engagement d’une procédure de licenciement collectif pour motif économique et le fait pour l'employeur d'informer la salariée de la suppression de son poste pendant son congé maternité et de de lui proposer des emplois de reclassement n'est pas illicite puisque ces mesures ont pour but d'éviter le licenciement de l'intéressée après expiration de son congé. 

 

Source : EFL

Cabinet-Eliot-840x150-bandeau