A compter du 1er juillet 2014, si l'entreprise est en redressement ou en liquidation judiciaire, le délai imparti au salarié pour faire connaître sa réponse quant à la modification de son contrat de travail est ramené à 15 jours. 

 

Source EFL